Cas d'application

Suppression des barrières entre inspection et production chez Vodafone McLaren Mercedes F1

Suppression des barrières entre inspection et production chez Vodafone McLaren Mercedes F1

Suppression des barrières entre inspection et production chez Vodafone McLaren Mercedes F1

Automobile – La suppression des barrières entre inspection et production grâce aux instruments de mesure FARO accélère les temps de réaction au niveau de la fabrication et augmente la fiabilité de la voiture de course Vodafone McLaren Mercedes F1.

Par Brendan Coyne, QMT, avril 2011

Vodafone McLaren Mercedes setzt den FARO Messarm ein

« Pour le mettre en contexte, si nous prenons toutes les modifications de conception, toutes les mises à jour auxquelles nous procédons et que nous faisons la moyenne sur une année, cela correspond à une modification de conception toutes les 20 minutes, sur une base de 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. La voiture n’est jamais la même d’une semaine à l’autre. Il y a toujours quelque chose de nouveau, quelque chose de différent. Il peut s’agir de quelque chose d’infime mais aussi d’une modification majeure, comme le changement total de carrosserie ou de nouvelles ailes avant ou arrière. C’est là que la technologie de mesure fournit aux ingénieurs la précision nécessaire et des données fiables pour prendre les bonnes décisions. L’une des caractéristiques clés, en particulier des bras de mesure et du logiciel FARO, est la possibilité de faire des choses vraiment rapidement. Cela n’a aucun intérêt pour nous d’élaborer des processus d’inspection qui prennent 3 ou 4 jours. Nous n’attendrions pas les conclusions. Nous finirions par lésiner et mesurer uniquement quelques points clé. Avec les appareils de numérisation sans contact présents sur les bras portables FARO, nous pouvons réellement voir la surface. Sans scanner laser, il est beaucoup plus difficile de voir la surface et d’interpréter les données. L’une des choses dont nous avons parlé chez Vodafone McLaren Mercedes est de déplacer le point d’inspection vers la tâche plutôt que d’inspecter dans un service à part. Il y aura toujours de la place pour une MMT pour les petites pièces. Il est plus productif de les sortir de leur casier. Mais quand vous mesurez un châssis, un motif ou un moule, si vous pouvez le mesurer dans son installation, alors vous pouvez certainement effectuer des retouches immédiates. Vous ne le recalibrez pas. Vous pouvez envoyer l’ingénieur sur place. C’est ainsi que je vois l’évolution de l’inspection.

 


Inspection en atelier

Comme je l’ai dit, nous travaillons 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Tous les composites et toute la fabrication sont organisés en roulement de 4 équipes, jour et nuit et le week-end. Nous ne nous arrêtons pour ainsi dire jamais. Tout est donc une question de compression du temps. Un travail retardé d’une heure, c’est une heure de perdue pour tenir les délais. Il y a environ 2 ans, l’inspection des composites se déroulait dans un local spécial, comme c’est le cas aujourd’hui pour les pièces mécaniques. Nous avons volontairement déplacé l’inspection des composites de ce local et nous l’avons installée dans l’atelier où se trouvent les pièces et le reste du département. En effet, nous en avons eu assez de ces conversations lors des réunions de production : « Où sont les pièces ? Oh, elles sont en inspection. » Si vous effectuez l’inspection dans l’atelier, les pièces ne sont pas en inspection, elles sont dans l’atelier. Le responsable de la production se doit alors d’être au courant car c’est juste un autre processus de production. Qu’il coupe une pièce ou qu’il l’inspecte, tout fait partie de ses attributions. Cela fonctionne vraiment bien. Grâce aux bras FARO, nous avons supprimé les barrières entre la production et l’inspection. C’est un immense pas en avant. Faites tomber un mur et cela fait une énorme différence dans les cœurs et les esprits. Certaines de nos machines de production sont énormes, avec 4 mètres cubes de volume. Avec un bras de mesure portable, les opérateurs peuvent pénétrer dans les machines pour vérifier un châssis pendant qu’il est sur la machine sans le déplacer. Vous pouvez le vérifier avant de l’enlever, juste au cas où il y ait un besoin d’une retouche. Nous disposons ainsi d’un contrôle indépendant du système de la machine. S’il y a une erreur dans la machine d’usinage qui utilise une tête de mesure pour contrôler la pièce, vous allez simplement répéter l’erreur. Tandis qu’avec le bras portable comme système de mesure indépendant, vous arrivez, vous trouvez la référence et vous mesurez pour trouver l’erreur. Comme vous pouvez faire le tour de la pièce avec le bras et continuer à mesurer les données, c’est parfait pour nos formes complexes. Cet avantage d’inspection s’applique aussi bien à la pièce finie qu’au contrôle entre les opérations.

Cet article est un extrait de l’article paru dans le magazine Quality Manufacturing Today magazine d’avril 2011, publié par Cranbrook Media Ltd., www.qmtmag.com, copyright.

Télécharger le cas d’application (pdf)

Contact Us

Phone: +33 (0)173313210
Freecall: 00800 – 3276 7253
Fax: +33 (0)1 73313240

FARO | 13 rue de la Perdrix – Bât Les Sitelles Hall E , Hall D
93290 Tremblay En – France

 

Notre site internet a été mis à jour.

Si vous possédez déjà un compte FARO, veuillez vous inscrire de nouveau.